L'hypnose et la sophrologie 

Principaux points communs ?

CONSULTATIONS

  • Elles amènent toutes deux à un état de conscience modifié et naturel (= état de conscience proche du sommeil).
     

  • Ce sont toutes deux des thérapies basées sur l'accompagnement par la voix du thérapeute.
     

  • Pendant une séance de sophrologie et d'hypnose : il est possible de naviguer dans le temps (la visualisation positive permet à la fois de se projeter dans le futur et dans le passé).
     

  • Toutes deux travaillent avec les ressources de la personne (savoir-faire, qualités, compétences, lieu ressource etc).
     

  • Que ce soit sous hypnose ou dans un état de relaxation profonde (niveau sophro-liminal), le thérapeute ne peut pas induire ou faire faire des choses à la personne qu'elle ne ferait pas dans sa vie au quotidien (et qui ne correspond pas à ses valeurs et à son identité propre).
     

  • Tout le monde peut rentrer en état d'hypnose et en niveau sophro-liminal. Elles sont accessibles à tout âge (à partir de 3 ans).
     

  • Dans les deux cas, la visualisation positive d'image est un axe de travail thérapeutique majeur. Avec celle-ci, pour le cerveau : que cela soit réel (souvenirs positifs) ou imaginaire (projections futures positives par exemple), l'ancrage du positif est bien réel au niveau des connexions neuronales.
     

  • Et pour ces deux méthodes thérapeutiques : il faut être prêt(e) au(x) changement(s). Il est important d'être à l’écoute de soi, de respecter son propre rythme d'évolution et ses propres besoins. La demande ne peut venir que de vous et de personne d'autre.
     

  • Chacun/chacune sa propre expérience thérapeutique : c'est une expérience subjective.

Principales différences ?

Hypnose Eriksonienne

  • L'hypnose est un état de conscience élargie proche de l'hyper-concentration, permettant une grande suggestibilité positive.
     

  • C'est un état naturel que chacun(e) d'entre nous vivons au quotidien (lorsque nous sommes distrait(e) ou hyper-concentré(e), par exemple : lorsque l'on fait la vaisselle, que l'on court, etc)
     

  • L'hypnose travaille directement avec l'inconscient.  L'inconscient est une partie de nous innée s'exprimant par notre corps au quotidien (troubles somatiques, douleurs, intuition, etc).

 

  • L'état d'hypnose permet une dissociation entre le conscient et l'inconscient rendant ainsi possible un travail direct sur les causes (souvent inconnues par le conscient) d'une problématique.

    Cela permet aussi de dépasser les limites du conscient : d
    es comparaisons sous imagerie cérébrale ont été effectuées entre un cerveau en condition “normales et un cerveau “sous hypnose”. A été constaté qu’en état hypnotique, une plus grande exploitation du cerveau est possible, ce qui permet de mieux accéder et d’utiliser ses propres ressources internes.

  • L'hypnose va permettre de neutraliser des empreintes négatives passées dans notre cerveau et y réactiver/ancrer profondément des ressources, et cela afin de mieux vivre la réalité présente et future.

Sophrologie

  • La sophrologie harmonise l'équilibre entre le corps et l'esprit.
     

  • Elle se base sur plusieurs principes : la relaxation musculaire, la respiration contrôlée et la visualisation d'image positive pour amener la détente corporelle et mentale.
     

  • La sophrologie aide pendant la séance à travailler sur les conséquences d'une problématique (par exemple : amoindrir des symptômes psychosomatiques).
    Grâce à la répétition des pratiques sophrologiques chez vous : le bien-être corporel et mental va s'ancrer progressivement dans votre cerveau.
    Elle vous permet de vous remettre dans votre corporalité
     . Cela est très utile par exemple lorsque l'on est en état dépressif.
     

  • En tant que thérapeute, je vous donne des fiches de pratiques explicatives et des audios de chaque séance.
     

  • La sophrologie permet la prise de conscience concrète de vos capacités, vos compétences, votre potentiel, qui sont déjà présents en vous. Vous remettez au premier plan le positif dans votre vie.

Leurs histoires respectives : 

Hypnose Eriksonienne

e (8).png

Jusqu’aux travaux de Milton Erickson, la pratique hypnotique était fondée sur des suggestions dans lesquelles l’hypnothérapeute proposait directement au patient la solution d’un problème.

 

Psychiatre américain, Erickson utilise très tôt l’autohypnose comme un outil dans sa propre lutte contre une paralysie motrice et sensorielle de tout le corps apparue dans le cadre d’une poliomyélite. Avec l’autohypnose, il sortira de cette paralysie ce qui l’amènera à une grande conviction à propos des effets thérapeutiques de la suggestion et de l’hypnose. Milton Erickson va permettre un renouvellement complet de la pratique hypnothérapeutique grâce à son approche plus humaine et créative : il redéfinit la place du thérapeute: il/elle ne  doit plus se positionner comme celui/celle qui sait mais considérer que c'est la personne elle-même qui est à l'origine de ses propres changements.

Sophrologie

Créée par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo en 1960, la sophrologie est une méthode thérapeutique influencée par de nombreuses pratiques telles que le yoga, la médiation, le zazen japonais, mais aussi la neurologie, la psychanalyse, la méthode Coué et la méthode Vittoz.

 

Ces principes fondamentaux sont les suivants :  

  • L’intégration du schéma corporel : pour se reconnecter à son corps 

  • L’action positive : pour être dans l’énergie positive

  • Le principe de réalité objective : cela signifie vivre le moment présent sans se juger, afin de revenir à l’essentiel.

Contact

6 rue Ordener, 75018 Paris

 borclementine@gmail.com 

Tel : 06 48 54 69 31 (vous pouvez me contacter par SMS ou me laisser un message vocal) 

Merci pour votre message, je vais y répondre dans les plus brefs délais